top of page

Au bord du précipice. L’expérience du vertige dans l’oeuvre de Johan Parent "Laboratoire Vertigo"

Par Marie Griffay.  2016

Vous connaissez ce lieu. Vous y êtes passé 1 fois, 2 fois, 100 fois. Vous le connaissez sans toutefois le reconnaître. Sans le reconnaître puisque cet endroit n'existe pas. Il n'est que la synthèse de milliers de lieux semblables ; de couloirs d'écoles, de bureaux, d'administrations, d'hôpitaux, de tribunaux… Il est surtout le couloir que vous avez arpenté la nuit lorsque, les yeux clos, vous déambuliez sans but dans cet endroit désert ; sans trouver d'issue à cette errance involontaire. Vos yeux se promènent dans cet espace intermédiaire familier et découvrent un point de fuite, une sortie vers la gauche. Il s'agit d'un parcours fermé sur lui-même ; aucune sortie n'est possible : vous êtes dans un labyrinthe. Cette boucle spatiale et temporelle est sans échappatoire ; oserez-vous ouvrir l'une des portes de cette mystérieuse administration ?

+  (suite du texte)